La Kinésiologie

Trouvez votre équilibre avec la kinésiologie

Méthode intervenant sur les domaines physiques, émotionnels
et énergétiques, qui a pour but de rétablir l’équilibre du système.

La kinésiologie

Kinésiologie appliquée, test musculaire.

Initiée dans les années 60 par le Dr Goodheart (USA), enrichie par la vision de l’énergétique chinoise et les découvertes des neuro-sciences, la kinésiologie est une approche humaine globale. Elle vise à accompagner toute personne vers un meilleur équilibre sur les plans mental, émotionnel, physique et énergétique.

Le corps ne ment pas…

Cette technique utilise un test musculaire qui est l’outil de base.
Il s’agit d’une pression douce, exercée le plus souvent sur un muscle du bras, qui indique la présence ou l’absence d’un stress en lien avec l’objectif de séance. Il permet d’établir un dialogue direct avec la mémoire du corps.

En effet, tout ce dont nous faisons l’expérience s’inscrit automatiquement dans la mémoire du corps. C’est donc à travers notre corps que vont pouvoir se lire les tensions et blocages liés à des déséquilibres ou des stress vécus, mais c’est aussi grâce à notre corps qu’il sera possible d’identifier les méthodes susceptibles de réactiver la libre circulation de l’énergie et de rétablir le retour à un équilibre.

Elle utilise des moyens comme par exemple :

  • la stimulation de points énergétiques, neuro-vasculaires ou neuro-lymphatiques,
  • le massage de points réflexes et l’acupressure,
  • les mouvements du corps ou des yeux,
  • la visualisation positive,
  • les remèdes floraux…

La personne constate, par une auto-observation consciente, les modifications opérées et devient ainsi actrice de son propre changement.

La kinésiologie éducative

Kinésiologie éducative, brain gym.

Cette branche spécifique de la kinésiologie mise au point dans les années 1970 par le Dr. Paul Dennisson, a pour objectif de développer les capacités d’apprentissage à travers la coordination cérébrale.

Proposant un ensemble d’activités physiques ludiques et simples, cette gymnastique du cerveau vise à retrouver une bonne latéralité entre les deux hémisphères cérébraux et une bonne coordination des différentes zones impliquées dans la réalisation d’une tâche : vision, écoute, parole, mémoire, mouvement, concentration, coordination, organisation.

Les exercices proposés en Brain Gym, pratiqués en séance et régulièrement chez soi, permettent de faire fonctionner toutes les parties du cerveau en harmonie, tant au niveau de :

  • la latéralité : capacité à utiliser de façon fluide et coordonnée les deux hémisphères cérébraux en traversant la ligne médiane,
  • le centrage : capacité à donner une réponse organisée et réfléchie à une problématique sans être envahi par une émotion,
  • la focalisation : capacité à utiliser efficacement au niveau du lobe frontal les informations qui arrivent dans les zones cérébrales visuelles, auditives et kinesthésiques.

Déroulement d’une séance

Ecoute & dialogue
Tout travail kinésiologique commence par la définition précise d’un objectif à atteindre, en partant du constat actuel (ce que la personne vit, ce qui la dérange), en vue de ce qu’il faudrait améliorer pour atteindre une situation précise, positive et réalisable.
Cet objectif doit être clair et verbalisé, il doit pouvoir être visualisé de manière à vérifier sa priorité à l’instant T.
Ce principe est très important dans les thérapies brèves : se visualiser dans l’objectif, et ainsi le rendre possible.

Trouver les blocages, rétablir l’harmonie
Après avoir fait quelques pré-tests, les blocages physiques, émotionnels et énergétiques sont levés grâce aux techniques de kinésiologie. C’est la phase dite de “correction”. 

Ancrage
Dernière étape de la séance où les changements sont observés et ancrés.
Des exercices à faire à la maison peuvent également être proposés.

Le but d’une séance en kinésiologie n’est pas de faire disparaître une difficulté par enchantement, mais de permettre  à la personne de trouver ses propres solutions grâce à une participation active et consciente.
Cette implication induit une démarche volontaire de la personne à être accompagnée.

Durée
Une séance de kinésiologie dure environ 1 h à 1h30.

Fréquence 
Nous sommes tous des êtres uniques et chacun avance à son propre rythme. Il est donc très difficile de déterminer à l’avance le nombre de séances nécessaires pour résoudre un problème, différentes causes pouvant en être à l’origine.
De plus, c’est le corps qui détermine si une autre séance est nécessaire et dans combien de temps.
Néanmoins, pour un objectif ponctuel, 2 à 3 séances sont souvent suffisantes et davantage pour un travail plus approfondi ou de développement personnel. Les séances sont espacées de 3 semaines environ (temps d’intégration nécessaire). ​​

​La Kinésiologie peut être utilisée indépendamment ou en soutien à une autre technique (psychologie, orthophonie…).
La kinésiologie ne se substitue pas à la médecine.
Le kinésiologue ne fait donc ni diagnostic, ni prescription médicale.
En cas de traitement nécessaire pour une pathologie, la kinésiologie sera proposée comme accompagnement en complément à un suivi médical ou paramédical.